Que se passe-t-il quand « l’autre » n’est plus là ?

Que se passe t’il quand « l’autre » n’est plus là ?

Peut-être le vide, l’absence, le manque… 

L’essentiel est de ne pas perdre le contact avec soi, ne jamais se lâcher la main pour ne plus jamais se sentir seul.  C’est aussi une magnifique opportunité de se rencontrer, de s’accueillir et de s’aimer tel que l’on est, sans jugement et dans la bienveillance. Alors la solitude n’existe plus car nous sommes plein de nous même.
 
Quel beau cadeau à offrir ensuite à l’autre : lui proposer ce que l’on est plutôt qu’un vide, un manque qu’il devrait remplir. Plutôt que de lui demander d’aimer ce que nous n’aimons pas nous même chez nous. 

Rencontrez-vous, soyez doux et bienveillant avec vous.

Changez ce qui ne vous convient plus.

Nous souhaitons être aimés mais… Sommes-nous aimable ? Est-ce que nous aimerions vivre avec nous ? Il est bon et sain de s’entendre avec soi-même. 
 
L’extérieur est une fractale de notre monde intérieur. Si nous ne nous aimons pas et nous ne nous respectons pas, à votre avis quel type de relation, de personnes allons nous attirer, matérialiser dans notre vie ?
 
Prenez conscience du cadeau que vous êtes car vous ne l’offrirez plus à n’importe qui. L’autre devient alors un partenaire, un ami, un complice respectueux. Vous allez pouvoir partager et non plus chercher à combler.

L’autre est le bienvenu mais il n’est pas nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *